J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de mes Bullet Journal, sur Instagram et sur Facebook. A chaque fois que sortait un post à ce sujet, on me faisait la même remarque : « j’aimerais bien commencer un Bullet Journal, mais je ne sais pas par où ni comment le faire ».
C’est vrai qu’il existe légion de sites et d’articles à ce sujet et que l’on peut trouver énormément d’idées sur Pinterest, par exemple… Peut-être même un peu trop ^^’. Car on peut vite se trouver submergé.e par la quantité d’informations.
C’est pourquoi, aujourd’hui, je propose un petit article à destination des coupains-coupines qui veulent se lancer dans l’aventure BuJo.

 

Qu’est-ce qu’un Bullet Journal ?

Il s’agit d’une méthode d’organisation créée par l’américain Ryder Carrol.
Pour faire simple, c’est un système organisationnel que vous pouvez personnaliser comme bon vous semble. Agenda, listes, idées, notes, carnet de croquis… Ou tout à la fois !

Alors que nombre de personnes utilisent des agendas tout prêts, quitte à devoir racheter des carnets à côté pour pouvoir y inscrire toutes leurs pensées, le Bullet Journal permet justement de tout retrouver dans un seul et unique carnet. Vous pouvez tout y mettre : la seule limite étant votre imagination. C’est un peu comme un deuxième cerveau.

Les seules choses dont vous ayez besoin sont un carnet, quelqu’il soit (bien qu’un format A5 soit le plus confortable), d’un stylo et d’une règle.

 

La méthodologie du Bullet Journal

Prenez votre carnet et votre stylo, c’est l’heure de se mettre au boulot !

Connaître les « clés » (« keys »)

La méthode Bullet Journal est très simple, mais il faut se rappeler de ses codes qui permettent une prise de note rapide :

– Un point correspond à une tâche à réaliser.
Par exemple : • Appeler la banque.
• Nettoyer la cuisine.

– Un cercle correspond à un événement, à un rendez-vous.
Par exemple : ○ RDV chez le médecin à 11h
○ Sortie entre copines à 18h

– Un trait correspond à une note. (une information utile, une citation…)
Par exemple : – « Si tu peux le rêver, tu peux le faire – Walt Disney »
– Les élections municipales ont lieu de 8h à 18h

– Une croix correspond à une tâche qui a été réalisée = Mission accomplie !
Par exemple : X Appeler la banque (c’est fait, on passe à la suite)
• Nettoyer la cuisine. (pas encore fait, donc pas de croix)

– Une flèche vers la droite correspond à une tâche qui n’a pas été réalisée. Si elle est toujours pertinente et d’actualité, on la reporte (ou on la « migre ») au lendemain…
Par exemple : X Appeler la banque (ça y est, c’est fait)
> Nettoyer la cuisine. (pas pu le faire, donc reporté à demain)

– Une flèche vers la gauche correspond à une date reprogrammée. Cela signifie que la tâche a été replanifiée à une date précise et éloignée dans le temps.
Par exemple : < Soirée entre copines

Les symboles ci-dessus sont les clés basiques de la méthode Bullet Journal. Vous pouvez ajouter, au besoin, des « indicateurs » destinés à attirer l’attention ou à prioriser vos tâches :

– Une étoile correspond à une tâche/un événement important.
Par exemple : *○ RDV chez le médecin à 11h

– Un œil correspond à une idée à creuser.
Par exemple : 👁️On peut utiliser l’huile de coco comme baume à lèvres.

– Un point d’exclamation correspond à ce qu’il ne faut pas oublier. Il est le plus souvent associé à une note.
Par exemple : ! – Le sport, c’est la santé. Penser à planifier des séances hebdomadaires.

Bien entendu, il s’agit des symboles de la méthode d’origine, vous pouvez bien entendu les adapter à vos envies/besoins. Voire même en inventer de tout nouveaux ! L’essentiel étant que vous vous y retrouviez.

Bullet Journal  Clés et indicateurs
Liste des clés et des indicateurs – à noter en début de BuJo, pour ne pas les oublier 😉

La table des matières de votre Bullet Journal

L’index/table des matières est essentiel pour vous y retrouver dans votre journal : il faut indexer chacune des pages/double-pages en fonction de ce que vous y aurez inscrit.
Par exemple, vous pouvez mettre le titre de la page, accompagné du numéro de page. (n’oubliez pas de numéroter les pages 😉

Bullet Journal Index
Page d’index en début de BuJo, pour s’y retrouver au fur et à mesure de son utilisation.

Les étapes suivantes sont à adapter au gré de vos besoins :

Le Future log

Personnellement, je ne l’utilise plus. En effet, j’ai pu me rendre compte que j’oubliais tout le temps de le mettre à jour, du coup ça me prenait plus de place qu’autre chose.

Cependant, il y a des personnes pour lesquelles il est important de se projeter loin dans l’avenir. Cela peut être à la fois une manière de se rassurer et de s’enthousiasmer.
Alors voici une petite explication sur ce qu’est le future log : c’est une sorte de vision des événements/tâches/anniversaires sur six mois.

Prenez une double-page de votre Bullet Journal et divisez chacune de ces pages en trois parties. Inscrivez ensuite les six mois à venir dans chacune des cases correspondantes.

Vous pourrez ainsi avoir une vision claire et globale des événements/tâches importants pour les six prochains mois.

Le Monthly log

C’est votre planning mensuel. A vous de le présenter comme vous le souhaitez (je vous donne quelques exemples dans cet article). Afin d’avoir le plus de place possible, n’hésitez pas à prendre une double-page.

Selon la méthode BuJo présentée dans Mon cahier Super organisée (ed. Solar), on peut organiser de cette manière : « Sur la page de gauche, inscrivez en titre le mois où vous commencez votre BuJo. Puis, sur la colonne gauche de cette page, notez le numéro et la lettre de chaque jour. A côté, sur la même page, notez ensuite les RDV et événements les plus importants du mois. En face, sur la page de droite, notez les tâches du mois à accomplir. »

Le Daily log

Encore une fois, vous présentez comme vous le souhaitez. Le plus pratique pour s’y retrouver étant quand même d’organiser ses plannings quotidiens semaine par semaine. C’est-à-dire que vous pouvez concentrer tous les jours d’une même semaine sur une seule double-page.

Le Daily log, c’est donc votre planning quotidien. Vous inscrivez la date du jour puis y ajoutez toutes les tâches/événements/notes et autres. Le tout étant de garder en tête les symboles clés vus en début d’article (même si vous ne classez pas les informations et les inscrivez pêle-mêle).

 

Les Collections et les Trackers d’habitudes

Maintenant que vous avez préparé l’essentiel de votre Bullet Journal, vous pouvez y ajouter des collections !
Il s’agit de pages auxquelles vous dédierez des thématiques qui vous ressemble. Par exemple, dans mes Bullet Journal, j’y ajoute des pages type « Livres à lire », « Films à voir », « Suivi des séries », « Ma routine idéale »… Ou encore des Bucket lists et autres listes d’objectifs à atteindre d’ici la fin de l’année.

En plus des collections, vous pouvez également dédier des pages de votre Bullet Journal à des Trackers d’habitudes : « Les habitudes à prendre au quotidien » (voir exemples dans cet article), « Habitudes de sport », « Mes finances au jour le jour »… Le but est de pouvoir suivre vos efforts et la mise en place de nouvelles habitudes, au quotidien.

 
et Journal au quotidien

 

Se servir du Bullet Journal au quotidien

Chaque matin, vous pouvez ainsi voir quelles tâches et événements sont prévus ; et tous les soirs, vous cochez ce qui a été réalisé, vous reportez ce que vous n’avez pas eu le temps de faire, barrez ce qui n’est plus d’actualité, traquez vos habitudes etc… Et vous préparez votre journée du lendemain. Ça prend cinq à dix minutes, pour une efficacité au top !

Certaines personnes utilisent également leur Bullet Journal comme un journal intime. Même sans y écrire ses journées dans les moindres détails, on peut dire que le procédé d’origine est assez personnel, car il regroupe en un seul espace tous les aspects de votre vie. (ceux que vous aurez choisis, du moins)
C’est une méthode qui vous permettra de suivre vos avancées de manière positive, au jour le jour.
Après tout, n’y a-t-il pas plus grande satisfaction que celle de voir que l’on avance dans ses projets, professionnels comme personnels ? Y compris grâce aux petites tâches du quotidien ?

 

 

Je me rends compte que je suis encore en train de vous écrire un pavé… 😅
Je vais donc m’arrêter là et vous fournir quelques exemples de Bullet Journal dans un autre article.
J’espère en tout cas que cet article-ci vous aura plu et, surtout, vous aidera à vous lancer dans la conception de votre propre Bullet Journal. A très vite pour la suite sur ce thème ^^

Belle fin de journée à vous, les coupains-coupines ! 😄