humaine

La petite pensée qui m’est venue en tête juste avant de dormir : 

Je ne veux plus essayer d’atteindre la perfection. Cela ne servirait qu’à me rendre malheureuse, car je ne serais jamais satisfaite de ce que j’ai, de ce que j’ai déjà accompli et de ce que je suis.
Tout ça pour quoi ? Cocher des cases que la société m’impose ? Voire que je m’auto-impose ? 

Non.

Je suis humaine. Avec mes qualités, comme mes défauts. Avec mes émotions positives, comme négatives. Essayer de les gommer pour atteindre une pseudo perfection normative serait contre-productif. 
D’autant plus… Cela m’apporterait quoi ? 
Une forme d’attention ? Peut-être, mais pas l’amour.
Un sentiment d’autosatisfaction? Peut-être, mais pas l’accomplissement.
Une impression de contrôle sur mes émotions, sur ma vie ? Peut-être, mais pas la paix de l’esprit. 

Non.

Je veux être humaine et faire chaque jour de mon mieux.
Je veux être humaine et prendre le temps d’apprendre
Je veux être humaine et prendre le temps de vivre.
Je veux être humaine et avoir le droit de faire des erreurs.

©️Camille S. Carrols. Texte publié sur Facebook. Pour d’autres billets humeur, c’est ici.