Il y a quelques jours, j’ai fait l’acquisition d’un programme spécial de 100 jours, Le Défi des 100 jours : trouver sa mission de vie, par Lilou Macé. Aujourd’hui est le premier jour de ce défi que je me lance.

Comment ça marche ?

Le Défi des 100 jours est un programme de développement personnel, sous forme de cahier d’exercices. Chaque jour, pendant cent jours, un défi est lancé pour nous permettre de réfléchir à notre vie actuelle, à ce que l’on ressent, à ce qu’on doit travailler pour nous améliorer… Le but étant, pour le défi que je viens de commencer, de trouver sa mission de vie.

Tout au long de ce défi, je recopierai simplement ce que j’ai noté dans mon cahier d’exercices et mes impressions, à ce sujet. Peut-être que cela vous donnera envie d’essayer ce genre de défis, à votre tour ?

Défi du jour : définir ce qu’est une mission de vie.

Quand j’entends « mission de vie », je pense à « ikigai » (raison d’être, méthode japonaise). C’est quelque chose qui m’est personnel. Et le bonheur que je ressentirai tout au long du processus de réalisation de cette mission déteindra sur mon entourage.

Ma mission de vie est ce que je dois réaliser dans ma vie, tout en restant en accord avec mes valeurs profondes.


Avez-vous des modèles… inspirants ou non ? (regarder le positif et le négatif)

Plusieurs personnes de mon entourage font partie de mes modèles.

Deux d’entre eux utilisent aussi la loi de l’attraction. Mais je crains qu’étant complètement focalisés sur la réussite professionnelle, ils passent parfois à côté de choses importantes. (comme tout le monde, en somme) En même temps, je ne suis pas sûre que nous ayons les mêmes priorités non plus, ce qui explique que je peux voir les choses de cette manière, alors que ça leur convient très bien, à tous les deux.

Parmi ces modèles, il y a ceux qui, comme moi, vivent chaque jour avec la maladie et parviennent malgré tout à garder le sourire.

De manière générale, j’ai pour modèles plusieurs grands noms du développement personnel. Des personnes très charismatiques, intelligentes, qui ont d’excellentes idées. Mais qui finissent par être très autocentrés. (La seule exception étant peut-être l’auteure des 5 blessures qui empêchent d’être soi-même, Lise Bourbeau).


Petites victoires du jour :

J’ai bien avancé dans la correction de mon premier tome de L’équilibre (j’aurai l’occasion d’en reparler, sous peu).
Je parviens de plus en plus à sortir dehors sans ressentir spécialement d’angoisse.

Les choses sur lesquelles travailler :

Continuer à travailler sur mes angoisses et sur mes émotions. Apprendre à mieux utiliser l’assertivité.


Et voilà pour ce premier jour de défi.
Qui parmi vous se lance également ce genre de défis ? Comment cela se passe, de votre côté ? Parvenez-vous à suivre le rythme et à avancer ?
A très vite pour la suite du défi !

Belle journée, les coupains-coupines !

N’hésitez pas à me rejoindre sur la page Facebook de la Tortue, ainsi que sur Instagram ! A très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *